Copyright © 2004 Patrick Davalan.

Boph : Hashs


Fonctionnalités.

Présentation générale

API détaillé
Exemples.
Reste à faire.
Voir aussi.

Fonctionnalités.

Permet la construction et l'accès à des tables de hachage en mémoire.
Ces tables sont parfois aussi nommées tableaux associatifs ou tables de transposition, j'ai même entendu parler de dictionary abstract data type, mais restons humbles et parlons de hash.
Pour une bonne introduction aux hashs, voir ce cours en français.

Il s'agit de l'implémentation d'un hashing utilisant des listes des éléments entrant en collision.
Dans cette version le tableau de buckets n'est pas dynamiquement extensible, ce qui peut entrainer une dégradation des performances si sa taille a été sous-évaluée à la création du hash. Dans une prochaine version, il sera possible de spécifier une stratégie d'extension à la création d'un hash.

Conçu pour être simple d'utilisation, souple et performant dans un grand nombre de cas, il est particulièrement efficace lorsque le nombre de données placées dans un hash peut être connu approximativement au moment de la création de ce hash.

Une de ses utilisation typique est le chargement puis la consultation d'un lexique, il peut aussi être utilisé comme table de symboles, pour stocker des valeurs associées à des variables dans un interpréteur etc.

Présentation générale

structures de données

Boph utilise principalement 2 types (typedef de structures) de données :

Ces structures de données ne devraient être utilisée que par l'intermédiaire de l'API, celle-ci étant supposée assurer la compatibilité, les structures étant par elle-même sujettes au changement.

Survol des fonctions

Elles permettent de créer/supprimer des hashs et des éléments de ces hashs, d'associer des données à ces éléments, de parcourir les hashs etc.

API détaillée.

Fichier à inclure.

Création/suppression.

Accès aux éléments et parcours des hashs.

Accès aux données des éléments.

Exemples.

Des programmes de test de Bop, par ailleurs inutiles, peuvent servir d'exemples :

le programme bopmtrace de Bop-utils est aussi un exemple de la possible utilisation d'un hash dans le "monde réel".

Reste à faire.

Dans l'ordre de priorité décroissante ;

Voir aussi.



hometop    http://freefeed/bop/boph.php (13/12/2006)      Copyright © 2004 Patrick Davalan.
Il est permis de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes et condiions de la GNU Free Documentation License, version 1.2 ou toute version ulterieure publiée par la Free Software Foundation.
Warning: fopen(/home/web/patrick/data/locks/bop%2Fboph.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/web/patrick/include/functions.inc on line 315